Le Projet

Des opportunités égales pour les femmes sont les aspects principaux à améliorer dans notre société. Le secteur bâtiment et des travaux publics a toujours été traditionnellement masculin, une tradition justifiée entre autre par de conditions de travail difficiles. Cependant, les évolutions de ce secteur vers une plus grande mécanisation rendent désormais possible l’accès et l’exécution des mêmes tâches professionnelles par les hommes et les femmes.

De plus, de nouvelles opportunités ont été créées à la faveur du développement de l’efficacité énergétique ou « bâtiments verts », offrant un horizon encourageant pour des professionnels spécialisés, qu’ils soient hommes ou femmes.

Barrières sociales et culturelles pour les jeunes filles et les femmes vis-à-vis d’un métier dans le domaine du bâtiment et des travaux publics.

Des barrières qui perdurent.

La féminisation de l’industrie du bâtiment et des travaux publics rencontre plusieurs difficultés:

  • Barrières intrinsèques : les femmes ne se voient pas en ouvrières du bâtiment, il n’existe pas d’opportunités pour elles ou bien elles ne sont pas capables d’y travailler.
  • Barrières dans le marché du travail : clients ou compagnies peuvent considérer qu’une femme sera moins professionnelle dans la réalisation d’un ouvrage.
  • Barrières entre collègues.
Durée

36 mois, de septembre 2017 à Août 2020.

Financement

293.121,00 €

Pilote du projet

Fundación Laboral de la Construcción (Espagne).

Partenaires

– Agenzia per l’impiego del Comune di Madrid (Spagna),
– Centro di formazione del settore edile eV -BZB- (Germania),
– Centro de Formação Profissional da Indústria da Construção Civil e Obras Públicas do Sul -Cenfic- (Portogallo),
– Centre IFAPME Liège-Huy-Verviers (Belgio),
– Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics -CCCA-BTP- (Francia),
– Ente per la Formazione e l’addestramento professionale nell’edilizia -Formedil- (Italia)
– Fondazione ECIPA-Ente Confederale di Istruzione Professionale per l’Artigianato e le Piccole Imprese –CNA- (Italy).

Les raisons du faible pourcentage de femmes dans un secteur relèvent de stéréotypes sociaux. Plus encore, lorsqu’une femme rejoint le bâtiment ou les travaux publics, elle devra relever une série de défis si elle souhaite rester dans ces secteurs et plus tard, évoluer dans la hiérarchie. Ces défis incluent la difficulté d’évoluer dans un secteur dominé par les hommes, un manque de modèles et/ou de référents féminins évoluant dans ce secteur, les conditions de travail comme de longues journées, les visites répétées de chantiers parfois très éloignés, qui ne correspondent pas au rôle traditionnellement dévolu aux femmes dans l’imaginaire populaire : douce, bienveillante ou femme au foyer.

L’éveil des consciences

En résumé, il s’agit de sensibiliser et d’agir pour l’égalité des opportunités, en améliorant les conditions sociales du secteur, en promouvant la professionnalisation au travers d’une formation de qualité, l’intégration professionnelle avec l’aide active du marché du travail.

Les objectifs du projet WCB sont :

  • Établir une feuille de route/un modèle à destination du bâtiment et des travaux publics pour être plus égalitaires, attractifs, socialement responsables, au travers d’une formation de qualité dédiée à la sensibilisation des genres
  • Dépasser les barrières culturelles et améliorer la sensibilisation des femmes à ce secteur
  • Attirer l’attention des femmes vers l’industrie de la construction, en mettant l’accent sur les activités qui leur sont le plus accessibles pour intégrer le marché du travail
  • Fournir aux centres de formation de nouvelles perspectives sur l’égalité des genres qui leur permettent de repenser leur offre de formation et de mettre en place des opportunités plus égalitaires dans leur secteur
  • Établir une liste de mesures consultatives pour faciliter la transition de l’industrie de la construction à une plus grande sensibilisation et un meilleur équilibre des genres
  • Obtenir la reconnaissance de compétences de genre et créer les conditions nécessaires à l’élaboration de nouvelles formations pour de meilleures performances

Les actions planifiées visent à intégrer l’égalité des genres dans les règles, procédures et formations des formateurs, centres de formation et compagnies du bâtiment et des travaux publics. Une implémentation réussie de cette sensibilisation à l’égalité des genres aboutira à la transformation de ces acteurs. Elle impactera également l’image culturelle et sociale de ce secteur et ainsi d’y attirer des femmes.

Promouvoir l’égalité des genres dans le bâtiment et les travaux publics

Activités et résultats attendus dans ce projet :

  • Un MOOC (Massive Open line Courses) sera développé, centré sur la sensibilisation aux genres, de même qu’un manuel à destination des formateurs du bâtiment et des travaux publics
  • Un modèle d’apprentissage par la pratique, incluant une expérience immersive, sera organisé, dans lequel un groupe de femmes réalisera la construction, à échelle réduite, d’un bâtiment proche du « zéro énergie »
  • Des guides à l’attention des centres de formation seront créés pour développer les compétences de tutorat pour les femmes
  • Un plan d’action sera défini avec une feuille de route et des services supports pour les compagnies
  • Un système de reconnaissance et une plate-forme de formation en ligne seront créés

Bien que ce ne soit pas la première fois qu’un travail soit fait pour l’intégration des femmes dans les domaines du bâtiment et des travaux publics et l’égalité des genres, il l’est habituellement au niveau local, alors que le projet WCB a pour objectif d’être un recueil de bonnes pratiques qui impactera l’Union Européenne et pourra être transposé à d’autres pays et institutions.

Menu