Rencontre parisienne de Woman can build: clés et résultats du projet

La deuxième réunion de partenariat du projet Women can Buid du programme Erasmus+ s’est tenue à Paris les 5 et 6 juillet. Une séance utile et productive au cours de laquelle l’égalité entre les sexes dans le secteur de la construction a été abordée.

La réunion s’est concentrée sur deux aperçus principaux. La première, porte sur les trois actions essentielles pour promouvoir l’égalité en milieu de travail de la construction : la sensibilisation, l’éducation et la diffusion. La deuxième concerne la transition vers une industrie égale qui doit être soutenue par des changements dans tous les agents impliqués dans l’insertion des femmes dans le secteur de la construction : Les centres d’enseignement et de formation professionnels et les formateurs, les entreprises et les femmes elles-mêmes. Dans ce but, le projet développe une méthodologie participative conçue pour planifier et conduire le processus de recherche avec les personnes impliquées.

Au cours de la réunion, les partenaires ont été confrontés au problème du déséquilibre entre les sexes qui limite les possibilités de croissance et de compétitivité dans l’industrie de la construction. Les principaux résultats des séances de travail de deux jours ont été les suivants:

L’importance du rôle du formateur

Les résultats des enquêtes sur le terrain concernant la collecte de données sur les questions de genre dans les pratiques de formation dans le secteur de la construction ont été présentés par les partenaires. L’auto-analyse et la réflexion des formateurs de la formation professionnelle et éducative (FEP) sur leurs forces et leurs faiblesses par rapport à la prise en compte du genre montrent des lacunes importantes.

Sur la base des résultats, les partenaires ont conclu la proposition de contenus pour le cours en ligne Massive Open On-line Course (MOOC), qui s’adresse aux formateurs en EFP spécialisés dans les questions de genre et qui sera lancé à la fin du mois de septembre.

Les partenaires du projet ont convenu que le fait de mettre l’accent sur le développement des compétences des formateurs en matière d’égalité entre les sexes contribuera à sensibiliser davantage tous les profils professionnels inscrits à la formation professionnelle (cols bleus), maximisant ainsi l’impact sur de nombreux futurs professionnels (FPI) et actuels (FEPC) du secteur sur un effet en cascade.

Expérience de formation ” immersive ” pour les femmes

L’industrie de la construction n’attire pas un nombre important de femmes dans la population active. Au cours de la session, les partenaires ont souligné l’importance de mettre en œuvre une expérience d’apprentissage par la pratique pour montrer aux femmes la grande variété d’opportunités dans le secteur. L’objectif principal de cette activité est d’attirer les femmes dans le secteur en donnant un aperçu général des processus de construction et des différentes possibilités qu’offre l’industrie du bâtiment.

Lors de la réunion, les partenaires se sont mis d’accord sur les grandes lignes de l’expérience de formation ” immersive”: définition des objectifs, contenus, durée, méthode de formation, etc.

Les résultats de cette expérience seront présentés l’année prochaine.

Beatriz Oliete et Javier González pendant la réunion
Article précédent
Huit expertes en genre, en formation et dans le secteur de la construction participent au premier groupe de discussion de Women can Build
Article suivant
Nouveau rapport européen sur les plafonds en verre: Les femmes dans la gestion

Entradas relacionadas

Menu