Women Can Build : Une initiative visant à promouvoir l’égalité des sexes dans le secteur de la construction

Women Can Build : Une initiative visant à promouvoir l’égalité des sexes dans le secteur de la construction

Le projet Erasmus+ qui met en avant les femmes dans la construction se termine comme un exemple de bonne pratique en matière d’égalité des chances dans l’industrie.

Après 38 mois de partenariat, Women Can Build s’achève avec plus de 100 témoignages recueillis, 500 enseignants interrogés, 63 parties prenantes consultées, 50 femmes formées, plus de 150 retombées médiatiques et plus de 30 participations à des événements. Ces chiffres montrent la pertinence du projet tant au niveau national – en Espagne – que dans le monde ; car Women Can Build a dépassé les attentes du consortium européen, parvenant à avoir un écho au niveau international.

Ce partenariat européen formé par sept organisations d’Espagne, de France, de Belgique, d’Allemagne, d’Italie et du Portugal, et dirigé par la Fundación Laboral de la Construcción, est né en septembre 2017, dans le but de redéfinir la formation professionnelle et de l’orienter vers un secteur de la construction égalitaire.

À cette fin, le projet a défini trois domaines d’action : les formateurs sectoriels, car ils sont une « porte d’entrée » dans le secteur ; les entreprises, car elles sont un élément clé de la mise en œuvre de l’égalité des sexes ; et enfin, les femmes. Ce dernier pilier a fait l’objet d’une attention particulière. Le consortium a essayé de montrer que la construction est une option du marché du travail et de faire tomber les barrières et les préjugés qui font que seuls 9% des professionnels du secteur espagnol sont des femmes, selon les données recueillies par l’Observatoire de la construction industrielle de la Fundación Laboral.

Ces chiffres du secteur, mettent en avant la nécessité de stimuler les projets d’égalité qui contribuent à améliorer la diversité des professionnels dans les travaux, comme Women Can Build, qui, outre le travail technique, a développé un travail important en termes de sensibilisation et de diffusion pour la visibilité des femmes.

« Nous construisons aussi »

Depuis plus de deux ans, de nombreuses campagnes ont été lancées au nom de Women Can Build. L’une des plus remarquables est la campagne lancée en mars 2019 par la Fundación Laboral de la Construcción, qui a obtenu 42 000 vues sur YouTube et le soutien de plus de 1 500 femmes, qui ont publié leur image avec le casque « Women Can Build » sur les réseaux sociaux.

Depuis lors, l’initiative a profité de la Journée internationale de la femme pour promouvoir des actions de sensibilisation qui ont été très bien accueillies par le public et les médias.

L’écho de Women Can Build

Women Can Build s’est positionné comme un projet novateur et transgressif dans le domaine de l’égalité des sexes. Ainsi, il a eu plus de 150 impacts sur les médias, parmi lesquels : l‘émission « Madrid Trabaja » sur la chaîne régionale TeleMadrid, « Ellas Pueden » sur la Radio Nacional de España, « Aquí hay trabajo » sur la Radio Televisión Española RTVE, « Objetivo Empleo » sur M21 Radio ou l’émission « La Mirada » sur Canal Sur Radio, entre autres médias de grande répercussion au niveau national.

En outre, il convient de noter la participation et la présentation du projet dans plus de 30 événements nationaux et internationaux, tels que l’organisation de la table ronde « Women Can Build » à la foire internationale Construmat 2019 à Barcelone ; la présentation à la Conférence pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes, organisée par l’Université des études appliquées du travail, qui fait partie de l’Agence fédérale pour l’emploi (HdBA), en avril 2019 ; la participation aux conférences « Femmes et architecture », organisées par la mairie de Malaga et le Collège des architectes, en février de la même année ; ou la diffusion de la conférence conjointe de la Fundación Laboral et de la Croix-Rouge, « Promouvoir l’incorporation des femmes dans la construction », en septembre 2018 ; entre autres événements, ateliers ou conférences.

Outre la mise en valeur du prix de l’engagement social dans la tâche de diffusion, de promotion et de valorisation des femmes dans le secteur, décerné par l’Association espagnole des femmes entrepreneurs à Madrid (Aseme, pour ses initiales en espagnol) à la Fundación Laboral de la Construcción, en 2019.

Dans le cadre de l’impact, nous devons souligner plus de 14 600 visites de sites web et 732 adeptes touchés dans les réseaux sociaux, qui ont constitué la communauté numérique de #WomenCanBuild.

Impact sur l’enseignement

L’amélioration des compétences d’affirmation de soi des formateurs sectoriels a été l’un des objectifs proposés et atteints par le partenariat. Grâce au lancement du cours en ligne pour le développement des compétences des enseignants en matière d’égalité entre les sexes et à la publication du rapport « L’égalité dans la pratique de l’enseignement », qui rassemble les expériences de 500 professionnels de la formation, il a été possible d’établir un diagnostic des approches pédagogiques utilisées pour identifier les préjugés et les stéréotypes sexistes à l’intérieur et à l’extérieur de la classe, et de proposer des mesures ou des outils d’action dans ce domaine.

Le cours est une formation interactive, qui favorise l’apprentissage par le biais de vidéos éducatives, qui illustrent les mesures et les techniques d’inclusion à mettre en œuvre pendant la formation des apprentis dans le secteur de la construction.

Travailler avec les femmes

Au cours des années du projet, les huit organisations Women Can Build ont recueilli les expériences « de première main » des femmes du secteur dans les six pays européens. En bref, elles ont réussi à recueillir plus d’une centaine de témoignages sur ce que c’est que de travailler dans la construction ; en plus de ces interviews, deux témoignages vidéo ont été publiés par des étudiants et des enseignants de la Fundación Laboral de los Consejos Territoriales de Madrid et de Las Palmas :

Parallèlement à cette action, le consortium a lancé des expériences pilotes dans leurs pays respectifs pour tenter d’accroître l’intérêt des femmes pour le secteur. L’expérience espagnole a été remarquable, non seulement pour l’intérêt qu’elle a suscité, mais aussi pour le bon accueil qu’elle a reçu du public, puisque plus de 65 femmes se sont inscrites au cours « Nous construisons aussi. Initiation pratique à la construction« , organisé conjointement par la Fundación Laboral de la Construcción et l’Agence pour l’emploi de la mairie de Madrid.

Impact sur les entreprises

L’objectif d’obtenir un impact sur les entreprises était fondé sur la nécessité d’encourager le développement de compétences en matière de genre dans l’industrie et d’inciter les entreprises à obtenir des conseils gratuits pour la promotion de l’équilibre entre les sexes dans leurs organisations. À cette fin, un plan d’action a été élaboré pour lutter contre la ségrégation horizontale et verticale des sexes dans l’industrie de la construction, en déclenchant l’équilibre entre les sexes par la sensibilisation et l’orientation des agents économiques et sociaux du secteur.

Menu